En voiture, comment choisir le meilleur dispositif de retenue pour la sécurité de vos enfants ?

Sommaire :

La réglementation sur les sièges pour enfants en voiture

La réglementation sur les sièges pour enfants en voiture

L’obligation est faite au conducteur d’un véhicule d’utiliser un système de retenue pour les enfants âgés de 0 à 10 ans pendant les trajets en voiture. Selon la réglementation, chaque siège ne peut être occupé que par une seule personne. Ainsi, lorsqu’un enfant de moins de 10 ans est transporté, il doit être installé dans un dispositif de retenue approprié à sa morphologie. Cette mesure vise à garantir la sécurité des enfants pendant la conduite et à réduire les risques de blessures graves en cas d’accident.

Interdiction de transporter un enfant de moins de 10 ans aux places avant sauf exceptions  

Il est interdit de transporter un enfant de moins de 10 ans aux places avant du véhicule, sauf dans des cas spécifiques prévus par la loi. Parmi ces exceptions, on retrouve notamment le fait d’installer un enfant dans un dispositif bébé « dos à la route » sur le siège avant passager, à condition que l’airbag soit désactivé. De plus, un enfant de moins de 10 ans peut être placé à l’avant si le véhicule ne comporte pas de sièges arrière, de ceinture de sécurité à l’arrière, ou si les sièges arrière sont momentanément inutilisables ou déjà occupés par d’autres enfants de moins de 10 ans correctement attachés.

Normes internationales pour une meilleure sécurité des enfants en voitures

Des normes internationales ont été instaurées pour garantir la sécurité des enfants en voiture. La norme R44, qui classe les dispositifs de retenue en 5 groupes en fonction du poids de l’enfant, était utilisée dans le passé et certains sièges auto conformes à cette norme peuvent encore être commercialisés jusqu’au 1er septembre 2024. Cependant, il faut souligner que la norme R129 (Isize) est plus récente et exigeante, ce qui la rend préférable. Cette norme classe les sièges selon la taille de l’enfant, introduit la fixation Isofix et allonge la période d’installation dos à la route jusqu’à 15 mois et 83 cm minimum. Cette évolution vise à améliorer la sécurité des enfants lors des trajets en voiture.

Avantages de la norme R129 avec fixation Isofix et classification par taille

La norme R129 (Isize) présente des avantages par rapport à la norme R44. La fixation Isofix, obligatoire dans les véhicules neufs depuis 2011, rend l’installation du siège-auto plus simple, rapide et sécurisée. De plus, la classification des sièges selon la taille de l’enfant plutôt que son poids permet de mieux adapter le dispositif de retenue à sa morphologie. La période d’installation dos à la route est également allongée, ce qui augmente la sécurité des enfants en bas âge. Les sièges-auto de la norme R44 (R44-03 ou R44-04) peuvent encore être utilisés, notamment lorsque le véhicule ne dispose pas de fixation Isofix. Cependant, la norme R129 est progressivement en train de remplacer la norme R44 pour améliorer la sécurité des enfants en voiture.

 

Classification par taille et spécificités des sièges

Quand utilisez un siège-auto dos à la route ?

La sécurité des enfants en voiture est une préoccupation majeure. Il important d’insister sur l’importance d’utiliser un siège-auto dos à la route jusqu’à environ 15 mois, lorsque l’enfant atteint une taille d’environ 83 cm et pèse environ 10 kg. Cette mesure vise à protéger la tête et le cou de l’enfant, car à cet âge, leur musculature et leurs cervicales ne sont pas encore suffisamment développées pour résister à une forte décélération ou un choc frontal. Le siège-auto dos à la route répartit mieux les forces en cas d’accident, réduisant ainsi les risques de blessures graves.

Quand et comment installer un enfant dans un siège-baquet ou avec tablette de protection ?

Une fois que l’enfant atteint environ 1 mètre de taille et pèse entre 9 et 18 kg, il peut être installé dans un siège-baquet muni d’un harnais de sécurité ou dans un siège avec tablette de protection. Cette transition s’explique par le fait que l’enfant se sent généralement plus à l’aise assis à cet âge et peut mieux résister aux forces qui le propulsent vers l’avant lors d’un freinage. Ces sièges offrent une retenue adaptée pour assurer la sécurité de l’enfant tout en lui permettant de voyager confortablement.

Quand utiliser un siège-rehausseur ?

À partir d’environ 1 mètre et jusqu’à 1 m 5, soit jusqu’à l’âge de 10 ans, la taille et la corpulence de l’enfant nécessitent l’utilisation d’un siège-rehausseur avec dossier. Ce type de siège offre un soutien supplémentaire au niveau du dos et de la tête de l’enfant, offrant ainsi une meilleure protection en cas de collision. Il est important de noter que certains sièges peuvent être homologués pour plusieurs groupes de poids ou de tailles, ce qui permet de les adapter à la croissance de l’enfant et de prolonger leur utilisation.

Sécurité des dispositifs de retenue dos à la route

Les dispositifs de retenue dos à la route sont conçus pour offrir une protection optimale pour tous les âges, poids et tailles d’enfants. Contrairement aux idées reçues, il est recommandé de maintenir les enfants dos à la route aussi longtemps que possible, même au-delà de 15 mois et 83 cm. Cette position offre une meilleure protection pour la tête et le cou de l’enfant en cas d’accident, réduisant considérablement les risques de blessures graves. Les normes de sécurité évoluent pour privilégier cette position, notamment avec la norme R129 (Isize), qui prolonge la période d’installation dos à la route jusqu’à 15 mois minimum.

 

Conseils pour le transport des enfants en voiture

Gérer l’impatience des enfants pendant les longs trajets et les garder attacher

En particulier lors de longs trajets, les enfants peuvent se montrer impatients et demander de l’attention. Pour assurer leur sécurité et minimiser les distractions du conducteur, il est essentiel de garder les enfants attachés dans leur siège-auto tout au long du voyage. Les parents ou les accompagnants peuvent expliquer l’importance de rester assis et attachés en utilisant des termes adaptés à l’âge de l’enfant. Il est également recommandé de planifier des pauses régulières pour permettre aux enfants de se dégourdir les jambes et de se divertir.

Occuper les enfants l’impatience des enfants pendant les longs trajets et les garder attacher

Pour éviter que les enfants ne déconcentrent le conducteur, il y a différentes façons de les occuper pendant le voyage. Des activités ludiques et adaptées à l’âge, telles que des jeux de voyage, des livres, des films ou des chansons, peuvent être prévues pour divertir les enfants pendant le trajet. Il est également possible d’impliquer les enfants dans des jeux interactifs, comme la recherche d’objets à l’extérieur ou la résolution d’énigmes, pour les maintenir occupés et intéressés.

 

Savoir choisir le bon dispositif de retenue

Exigences pour le dispositif de retenue homologué pour les enfants de moins de 10 ans

Un dispositif de retenue homologué est obligatoire pour les enfants de moins de 10 ans lorsqu’ils voyagent en voiture. Le dispositif doit être adapté à la morphologie et au poids de l’enfant pour assurer une retenue adéquate en cas d’accident. Les normes européennes, telles que la norme R44 et la norme R129 (Isize), fixent les exigences de sécurité pour ces dispositifs. Un siège-auto conforme à l’une de ces normes est muni d’un visa d’homologation certifiant sa conformité aux règles en vigueur.

Différences entre les normes R44 et R129 (lsize) et avantages de la fixation Isofix

Il y a des différences entre les normes R44 et R129 (Isize). La norme R44 classe les dispositifs de retenue en 5 groupes en fonction du poids de l’enfant, tandis que la norme R129 classe les sièges selon la taille de l’enfant. La norme R129 introduit également l’utilisation obligatoire du système de fixation Isofix, qui offre une meilleure stabilité du siège-auto dans le véhicule et réduit les risques de mauvaise installation. La norme R129 prolonge également la période d’installation dos à la route jusqu’à 15 mois et 83 cm minimum pour une meilleure protection de la tête et du cou de l’enfant.

Cas où le dispositif homologué de retenue n’est pas obligatoire

Il existe des cas spécifiques où le dispositif de retenue homologué n’est pas obligatoire. Un enfant peut être exempté d’utilisation du dispositif homologué dans les situations suivantes :

  • Enfant dont la morphologie est adaptée au port de la ceinture de sécurité (le siège auto est prévu jusqu’à une taille de 1m50).
  • Enfant ayant un certificat médical d’exemption délivré par un médecin agréé par la préfecture.
  • Enfant transporté dans un taxi ou dans un véhicule de transport en commun.

Cependant, il est important de noter que même dans ces cas d’exemption, la sécurité de l’enfant reste primordiale, et l’utilisation d’un dispositif de retenue homologué est fortement recommandée pour assurer sa protection pendant les trajets en voiture.

Sanctions en cas de non-respect des obligations 

Des sanctions sont prévues en cas de non-respect des obligations concernant les sièges pour enfants en voiture. Le conducteur qui ne respecte pas ces règles est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. En général, une amende forfaitaire de 135 € est appliquée en cas d’infraction. Ces sanctions visent à inciter les conducteurs à respecter scrupuleusement les règles de sécurité concernant le transport des enfants en voiture.

 

 

Articles similaires


Pourquoi tout cet engouement pour le permis boite automatique ?

Pourquoi tout cet engouement pour le permis boite automatique ?

  Tout savoir sur le permis boite automatique Sommaire Utilité et Prérequis du Permis BVA/BEA Fonctionnement et Avantages du Permis BVA Transformation du Permis BVA en Permis B Cadre Réglementaire et Perspectives Utilité et prérequis du permis boite automatique...